Présentation de Sillage

Sillage est un mouvement jeune pour l’agroécologie et l’alimentation. Nous visons à:

(1) outiller les jeunes (2) semer de nouveaux imaginaires et (3) transformer le secteur agri-alimentaire.

Nous sommes partis de plusieurs constats : L’agroécologie s’est affirmée depuis plusieurs décennies comme voie de sortie écologique et sociale pour nos systèmes alimentaires. Pourtant aujourd’hui, on observe un morcellement de ce mouvement. On remarque quelques évènements éphémères (Notre Assiette Pour Demain…), des organes de plaidoyer déjà bien connus (Pour une Autre PAC, Greenpeace, Amis de la terre, FNE, …) et plus récemment côté jeune, Déclic ou la campagne Youth For Agroecology menée par Generation Climate Europe et Ymmédiat. Mais il n’existe pas officiellement de position, de force jeune, fédératrice et mobilisatrice sur ce sujet. Par ailleurs, le dynamisme du mouvement écologiste et social ne semble pas se traduire par une montée en compétence sur les sujets agricoles et alimentaires. 

Pourtant, nous serions tentés de faire le constat que les organisations expérimentées ne sont plus autant mobilisatrices qu’elles n’ont pu l’être il y a quelques années. Il y a une perte de “charisme” de ces associations plus expérimentées qui existent depuis longtemps dans le paysage médiatique et politique français. Si leurs compétences ne sont nullement remises en cause, nous avons l’impression qu’une identité jeune – de plus en plus demandée dans les médias – serait complémentaire à ces organisations expérimentées.

De son côté, le mouvement jeune et écologiste, semble quant à lui limité dans son expertise et sa légitimité à agir sur les questions agricoles et alimentaires Ce que nous proposons, c’est de faire travailler ces deux mondes ensemble. 

Après une longue période de mobilisation en Europe du mouvement de l’agroécologie pour le vote d’une Politique Agricole Commune agroécologique, nous entrons dans une période charnière redéfinissant les actions et les stratégies de l’ensemble des organisations. La PAC n’est pas à la hauteur, et pourtant elle conditionne notre approche nationale et européenne de l’agriculture pour les sept prochaines années ! Il y a donc une urgence à agir aux niveaux nationaux et locaux pour proposer une alternative agroécologique au modèle industriel. 

Ce contexte politique et militant nous semble favorable à l’émergence d’actions stratégiques propulsant dans l’espace public et médiatique une voix jeune et forte unie autour d’une agroécologie systémique, paysanne et consciente des structures de domination. 

Le but, sur le long terme, est de promouvoir la mise en action de systèmes agroécologiques et résilients au niveau national et local. L’idée est aussi d’unir les organisations jeunes, articulées aux organisations expérimentées, autour d’une coalition travaillant d’abord sur ces deux axes : fédérer des associations jeunes, montrer qu’elles sont forces de proposition et ne pas forcément faire comme les « aînés ». Nous voulons mettre en avant les voix jeunes des mouvements environnementaux/climatiques et agricoles sous le prisme de l’agroécologie et participer à la mise en place d’un système agroalimentaire qui respecte le vivant.